Archives pour la catégorie Enfance

Calamity, la séance famille du ciné club

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé

Avec les voix de Salomé Boulven, Alexandra Lamy, Alexis Tomassian

Dans un convoi qui progresse vers l’Ouest avec l’espoir d’une vie meilleure, le père de Martha Jane se blesse. C’est elle qui doit conduire le chariot familial et soigner les chevaux. L’apprentissage est rude et pourtant Martha Jane ne s’est jamais sentie aussi libre. Une aventure pleine de dangers et riche en rencontres qui, étape par étape, révélera la mythique Calamity Jane.

Produit par Maybe Movies; Norlums. Sortie en salle en 2020 / 1h 22min

Pour découvrir la bande annonce du film c’est par ici

Adhésion au Ciné Club : 5 euros ou comprise dans l’adhésion au PL Guérin

Le Ciné Club du PL Guérin est affilié à Inter Film

Séance conseillée à partir de 6 ans

Séance gratuite, ouverte aux adhérent.e.s et invité.e.s

Pour plus de confort, apportez votre coussin !

Le Festival Invisible au PL Guérin ! Concert en famille le mercredi 16 novembre à 17h30

Spectacle musical jeune public
De 4 à 10 ans – 45 minutes

Entre la guitare envoûtée de Jerry, l’instrumentarium de Rose, le décor subtil et les images magnétiques de Rozenn Bothuon, Le Mystérieux Festival donne autant à voir qu’à entendre, et surtout à rêver.
Sur scène ils sont deux, Rose et Jerry : Rose c’est la batterie et Jerry la guitare. Le spectacle est un voyage onirique entre conte et musique, plein d’humour et de tendresse, autour de personnages drôles et attachants, qu’ils et elles soient humains, félins ou de la famille des gallinacés…
C’est l’histoire de Rookie Rose et de Jerrican Nachos : ensemble, ils forment un duo de rock’n roll sauvage, Jerrican Nachos & the Rookies. Dans leur maison juchée au milieu d’un étrange potager, ils rêvent d’aventure. Les voilà partis vers l’Angleterre pour un mystérieux festival. La route est semée d’embûches, de rock’n’roll, et de poésie.

Interprétation :
Rozenn Bothuon : batterie, instrumentarium, chant, narration
Loïc Bécam : guitare, chant, narration

Création :
Rozenn Bothuon : écriture, illustration, scénographie
Loïc Bécam : composition
Romane Rosser : création sonore
Antonin Lebrun : manipulation d’objets
Florent Le Doaré : mise en scène

Pour voir la vidéo de présentation c’est par

Et pour découvrir toute la programmation du Festival Invisible c’est ici

Balade lectures samedi 1 octobre !

=

Une troisième édition des balades lectures organisées par la médiathèque Saint Martin et le PL Guérin !

Changement d’album cette fois ci ! C’est le Lapin d’Antonin Louchard ( éditions Seuil jeunesse ) qui nous accompagnera !

Pour le rencontrer avant samedi, vous pouvez jeter un oeil par ici : https://www.seuiljeunesse.com/recherche?s=Antonin%20Louchard

L’école Alice Abarnou !

Le conseil municipal de Brest, en date du 17 mars 2022, de façon unanime a décidé que l’école maternelle publique de la rue Bugeaud s’appelle dorénavant École Alice Abarnou.

Du nom de cette brestoise, entrée en Résistance dès 1940 au sein du groupe Élie. Arrêtée lors du démantèlement du groupe en mai 1941, elle sera jugée à Paris et condamnée à la déportation. Revenue des camps en 1945, elle en gardera des séquelles toute sa vie sans pour autant se laisser abattre. Elle résida après guerre dans cette rue Bugeaud et sera nommée Chevalier puis promu Officier de la Légion d’honneur. Elle obtiendra le grade de sous-lieutenant en 1960 pour son engagement au service de la France.

L’inauguration de l’école se déroulera avant les vacances scolaires en juin prochain.

Merci à sa fille, aux membres de sa famille, aux ami.e.s , à Ej Sizun, Gildas Priol, Brest 44, au Conseil d’école et à l’association des parents d’élèves pour leur écoute (et un belle découverte) … et aux élu.e.s qui ont eu le courage de soutenir cette candidature émanant des habitant.e.s d’un quartier qui a donné beaucoup dans une période si difficile de la seconde guerre mondiale.

Alice ABARNOU, une femme d’ici qui reprit le cour de la vie en redevenant chauffeur de car.

Pour en savoir plus sur Alice Abarnou: https://www.resistance-brest.net/article8.html

Le portrait illustrant l’article est la gravure qui a servi aux allemands pour faire sa carte de déportation…